L’homme de boue

Dans un dispositif en cercle, un jongleur nous plonge dans un voyage sensoriel à travers une matière première : la terre. Il danse, se métamorphose, devient l’homme de boue, un miroir de notre humanité. Jongler jusqu’au bout, avec nos échecs, nos désirs.  Jongler pour rire, jongler pour crier.  Dans un monde au bord de la chute, qu’est-ce-qui nous tient encore debout ? Un spectacle fascinant, poétique et trouble.

”L’Homme de boue” offre le spectacle poignant de l’humaine condition. Eprouvant mais poétique.” “Son interprétation nuancée, engagée ne peut que toucher”
Laura Plas, Les Trois coups.com

“Tout cela est absolument incroyable, de concentration, de détermination, de précision, d’émotions…”
Georges Bonnet, Médiapart

Solo de Nathan Israël mis en scène par Luna Rousseau
Texte : Claude Louis-Combet
Création musicale et arrangements : Théo Girard
Création lumière : Vincent Maire
Construction : Napo / HMMH

Une co-production Le jardin des Délices, Les Subsistances, laboratoire international de création artistique – Lyon, Les Migrateurs, associés pour les arts du cirque – Strasbourg, Le Grand R, scène nationale de La Roche sur Yon, La Maison des Jonglages, scène conventionnée La Courneuve, La Coopérative De Rue et De Cirque-2r2c – Paris, , Cirk’Éole –  Montigny-les-Metz), Culture O Centre-Orléans.
Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication / DGCA, du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Rhône-Alpes.


Crédits photo © Milan Szypura