Précieuse

La Bête à Quatre s’inspire, pour l’attitude et les postures, de la cour du roi.

Ils se veulent nobles mais sont burlesques. Ils sont le reflet d’une anti-noblesse. Ils vont se battre, se pousser, chanter afin de garder leur statut. Le jeu qui les relient entre eux est le rapport dominant et dominé. Un rapport absurde, qui n’a pas son sens, car on sait qu’ils ont besoin des uns et des autres pour utiliser leur agrès, la bascule. Tout seul, tu ne t’envoleras pas.